François Hollande : “Nous, la droite…” Une conversation bien encombrante…

le-point-fhEn 1983, le président de la République se faisait passer pour un homme de droite ! Une tromperie qui prend une tout autre saveur aujourd’hui…

LE POINT.FR

Modifié le  – Publié le  | Le Point.fr
François Hollande, place de la Bourse, le 26 mai 1981
François Hollande, place de la Bourse, le 26 mai 1981 © Michel Clément / AFP
Nous sommes en 1983, Pierre Mauroy est Premier ministre de François MitterrandFrançois Hollande, jeune énarque, est le directeur de cabinet de Max Gallo, porte-parole du gouvernement. Sur l’instigation de François Mitterrand, Jacques Attali – qui avait repéré Hollande à l’ENA – demande à l’éditeur Fayard de publier un pamphlet contre la droite. La tâche est confiée au journaliste André Bercoff, qui écrit un livre nommé De la reconquête, sous le pseudonyme de “Caton”, un soi-disant dirigeant de la droite. François Hollande apportera à André Bercoff des éléments chiffrés pour la rédaction du livre, et le journaliste, dont la notoriété ne lui permet pas d’en assurer lui-même la promotion, lui confiera cette tâche. Personne ne connaît alors le visage et la voix du compagnon de Ségolène Royal.

Cet article est également disponible en : Anglais

2 Comments

  1. Répondre

    Rien que des opportunistes… ségolène avait également dit dans sa jeunesse politique… qu’elle n’était pas de gauche… mais que le PS payait plus !

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *