Fabius, de la pole position à la voiture balai

Daniel Balavoine fait le point….

https://www.facebook.com/147792445266231/videos/1121038941274905/

Fabius, de la pole position à la voiture balai, incarnation caricaturale de la diplomatie française…

« Promoveatur ut amoveatur »
Qu’il soit promu pour que l’on s’en débarasse

 

fabiusI Vienne – II Syrie, une transposition symbolique et anticipée de l’oraison funèbre de la diplomatie française, un prélude au dégagement de Laurent Fabius.
La proposition du ministre des Affaires étrangères du Timor oriental d’attribuer le Prix Nobel de la Paix 2016 à Laurent Fabius pour sa contribution à la réussite du sommet climatique de Paris, Décembre 2015, a dû combler d’aise son EGO déjà démesuré et sa nomination à la présidence du Conseil Constitutionnel le projeter au firmament de la félicité.

Mais la propulsion du premier ministre des Affaires étrangères de François Hollande à la tête d’une prestigieuse institution, clé de voûte du système juridique et politique français, loin de constituer le couronnement d’une carrière publique exemplaire, paraît devoir s’apparenter à une opération d’évacuation par le haut d’un personnage à bien des égards calamiteux, en application du vieux adage latin, plein de sagesse, « Promoveatur ut Amoveatur » dont la traduction administrative courante se décline en français par le principe anglais du « Principe de Peter ».
Au delà des lauriers, au delà des louanges, la propulsion de Laurent Fabius à la présidence du Conseil Constitutionnel signe sa congélation politique ad vitam dans un placard doré, terme ultime d’un parcours désastreux.

En fait Laurent Fabius avait été déjà carbonisé en direct par ses amis américains incommodés par son rôle de « bad cop » tant dans les négociations sur le nucléaire iranien que sur un éventuel règlement politique en Syrie. Les révélations de la presse américaine sur les frasques casinotières de l’aîné des Fabuis, Thomas – sur des faits datant de 2023 mais fuités le 29 octobre 2015 à la veille de la première conférence multilatérale de Vienne sur la Syrie –, ont retenti comme un rappel à l’ordre américain renvoyant à ses pénates le paternel de l’enfant prodige. En lui suggérant de se préoccuper de ses affaires domestiques plutôt que de se trémousser dans la gestion des affaires du Monde, les États-Unis lui montraient par là même le chemin de la sortie.

Les attentats de Paris-Bataclan quinze jours plus tard, le 13 novembre 2015, à la veille du deuxième round de Vienne, ont signé la fin de sa lévitation… en même temps qu’ils scellaient son sort en ce que de nombreux observateurs ont perçu ce massacre collectif de Parisiens comme la sanction d’une politique erratique du socialo-motoriste François Hollande en tandem avec son âme damnée Fabius.

Quiconque aura aperçu le spectacle offert par la délégation française à la reprise des travaux de Vienne 2, le 14 novembre, le lendemain des attentats de Paris-Bataclan, aura mesuré en même temps que le désastre subi par la France, l’accablement de ses décideurs. La tête entre les deux mains, les regards baissés, Laurent Fabius et son adjoint pour les affaires de Syrie, Bruno Delaye, ne mouflaient mot pendant toute la durée de la séance. Ils ne relèveront la tête que pour recevoir les condoléances compatissantes des autres délégations dans une transposition symbolique et anticipée de l’oraison funèbre de la diplomatie française, le prélude au dégagement de son chef.

Apparatchik avéré, abonné aux palaces nationaux (Matignon, Hôtel de Lassay, Bercy et Quai d’Orsay), l’homme s’était déjà niché sur un perchoir, la présidence de la Cop 21 en prévision de l’activation de son siège éjectable à la tête de la diplomatie française.

Retour sur le bilan du plus célèbre ronfleur des forum internationaux, le pire pensionnaire du Quai d’Orsay de la IV et de la Vme République réunies.

Continuez votre lecture :

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Fabius-de-la-pole-position-a-la-voiture-balai-incarnation-caricaturale-de-la-diplomatie-francaise-37781.html

Cet article est également disponible en : Anglais

1 Comments

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *