61 % des Français considèrent l’islam incompatible avec les valeurs françaises (Ipsos)

Islam sondage ispsos voile burkini

23/03/2017 – 07h45 Paris (Breizh-Info.com) – Ipsos / Sopra Steria se sont intéressés, pour France Télévisions et Radio France, aux rapports des Français à la place de la religion et la laïcité dans la campagne Présidentielle. Le premier enseignement de cette étude c’est le fort rejet des Français pour l’islam. Le catholicisme et le judaïsme bénéficient, eux, globalement d’une bonne image.

La perception négative de l’islam en hausse

Islam sondage ispsos voile burkini

Seuls 39 % des Français pensent que « la manière dont la religion musulmane est pratiquée aujourd’hui en France est compatible avec les valeurs de la société française », contre 83 % pour la religion juive et 94 % pour la religion catholique. On constate que cette perception d’une compatibilité entre l’islam et la société française recule, perdant 8 points depuis les attentats de janvier 2015. Elle n’a cependant pas encore atteint le niveau de janvier 2013 (74 %).

Le burkini et le voile à l’université, symboles de l’islam font l’unanimité contre eux

Islam sondage ispsos voile burkini

Dans tous les électorats, ces deux usages du voile islamique en France sont massivement rejetés. 79 % des Français seraient opposés au port du voile dans les universités et 77 % d’entre eux seraient contre le port du burkini dans l’espace public.

Même dans les rangs d’Emmanuel Macron pour qui le burkini doit être autorisé sauf à poser un problème d’ordre public, l’opposition à ce voile adapté aux activités aquatiques est très forte (71 %). Pour les partisans de Benoit Hamon – qui s’enorgueillissait d’être appelé « Bilal Hamon » et se réjouissait récemment de voir que l’on parlait moins de l’islam et du burkini – le rejet du burkini dans l’espace public et du voile à l’université est également massif (59 %). Un camouflet pour les idéologues de gauche.

Par ailleurs, 60% des Français s’opposent au financement public de mosquées pour éviter les financements étrangers et les lieux de culte clandestins. Que la question soit posée spécifiquement sur les mosquées démontre qu’il existe un problème important avec l’islam en France.

La religion prend-elle trop de place dans la campagne ? L’erreur des médias dominants

C’est une question posée par les sondeurs aux Français. Pour 77 % des Français, on parle trop de religion dans le débat public.

Islam sondage ispsos voile burkini

Si certains médias dominants ont immédiatement décrété qu’il s’agissait là d’une condamnation de la fixation de certains candidats – comprendre Marine Le Pen – sur la question religieuse – comprendre l’islam –, il faut analyser cette position au regard de deux autres facteurs.
Premièrement, 60 % des Français considèrent que la cohabitation entre les différentes religions se passe mal en France.
Deuxièmement, 60 % d’entre eux considèrent que les thèmes de la laïcité et de la religion doit occuper une place importante dans le débat électoral. 14 % des Français considèrent même que cette place doit être prioritaire.

Pour résumer, 77 % des Français considèrent que l’on parle trop de religion tandis que 60 % des Français considèrent que la religion doit occuper une place importante dans le débat.

Cette contradiction apparente n’en est finalement peut-être pas une. Les Français aimeraient peut-être tout simplement penser à autre chose qu’à l’islam mais ils semblent également estimer qu’il n’y a pas d’autres choix que d’étudier la question, sous peine de voir la France changer dans les années à venir.

Crédit Photo : Ipsos
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Continuez votre lecture :
http://www.breizh-info.com/2017/03/23/65454/islam-incompatible-valeurs-francaises-ipsos

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *