Je suis allé à la rencontre des Français

Doit-on ainsi se féliciter qu’un dirigeant politique revendique « aller à la rencontre des Français » ? Je ne le crois pas. Une telle formule est même révélatrice d’un profond cynisme. Elle revient à admettre qu’il existe deux ensembles distincts et non inclusifs : la classe politique d’une part, et le peuple français d’autre part. De sorte que ceux qui appartiennent au premier ensemble ont parfois envie (ou besoin) de visiter le second ensemble pour le comprendre. Un peu comme s’ils allaient au zoo…

La course aux Djeunes…

La gauche libidineuse et pédophile n’a cessé de faire la court et la course aux jeunes… le docteur es Geek de la Jeunesse Jack Lang s’est porté aux nues de la maitrise de cérémonie… créant au passage ‘Jack’ tout Gainsbourg (un autre ogre de jeunes) avait créé à la même époque Gainsbarre… au point où Ségolène Royal, en 2007, avait axé toute sa campagne électorale à l’adresse des jeunes, allant jusqu’à rallier son fils Thomas Hollande… et sous-titré sa campagne et son site Désirs D’Avenirs…

Fabius, de la pole position à la voiture balai

Daniel Balavoine fait le point…. https://www.facebook.com/147792445266231/videos/1121038941274905/ Fabius, de la pole position à la voiture balai, incarnation caricaturale de la diplomatie française… « Promoveatur ut amoveatur » Qu’il soit promu pour que l’on s’en débarasse   I Vienne – II Syrie, une transposition