L’Edit de Mantes : plongée romanesque dans une France islamisée et sécessioniste

On ne s’ennuie pas en lisant ce roman – dont on peut reprocher toutefois une certaine longueur . Il ne s’agit pas du polar du siècle, mais on appréciera certaines références historiques, certaines critiques également de notre société actuelle.

L’Edit de Mantes n’a pas la prétention d’être un ouvrage politique. On se contentera de le lire pour ce qu’il est : un polar à la fois divertissant et politiquement incorrect, sans aller toucher le haut des cimes de la littérature.

Croire Ou Ne Pas Croire… Telle Est La Question…

Dieu, nous répète-t-on, a créé l’homme à son image… mais il nous est également avoué souvent sottovoce que l’homme, dans les récits de ses œuvres, a souvent mis la main à la pâte à papier… et il nous est, de surcroît, défendu de l’illustrer… peut-être par crainte de le mal représenter ou pas assez… si les Chrétiens n’ont qu’un mot pour leur Dieu et prétendent qu’il exprime toute son essence… les Musulmans en ont tant… tant il échappe à tout qualificatif qui ne saurait s’approcher de sa perfection… et les Juifs eux préfèrent ne pas le nommer… pour les mêmes raisons…

Lettre ouverte aux évêques de France

Le problème, c’est que là où l’Évangile nous dit de faire notre devoir de chrétien, les évêques de France font de la surenchère stupide. D’une part, ils demandent que ces réfugiés soient reçus en France dans des conditions économiques humaines. Comme si nous avions les moyens d’accueillir toute la misère du monde alors que nous ne savons même pas gérer notre quart-monde, nos déclassés et tous nos exclus.

Religion et Politique

La religion a été la toute première politique de l’Homme… envoyées ou pas par dieu pour fédérer les hommes autour de l’intérêt commun de l’humanité… elle se vantait comme étant la première sagesse des peuples… fédérant les uns… souvent contre les autres et les contraignant à se fédérer également… pour mieux les rejoindre au fil de temps ne pouvant les battre…

Des lits défaits dans toute l’Europe…

Pendant des décennies les apôtres et les prophètes de l’apocalypse n’ont cessé leur prêche à la fraternité et l’égalité… au prix de la liberté… la France en tête de liste a prôné l’étranger et bradé du Français… Touche pas à mon pote et Africolor à tout va… la gauche vorace d’arts et d’artistes n’avait plus d’yeux que pour l’exotisme… et plus Dieu que pour le népotisme…